Pourridié sur vigne – bois et feuille

Description du pourridié sur bois et feuille de la vigne

Symptômes sur la vigne

Période de présence

Méthode d’observation

Conseils de gestion technique et agronomique

Niveau de pression

  • Description du pourridié sur bois et feuille de la vigne

Maladie due à des champignons (Armillaria mellea – 90% des cas, Rosellinia necatrix et Roesleria subterranea) affectant les parties souterraines de la vigne
Conservation plusieurs années dans bois mort du sol

  • Symptômes sur la vigne

Flétrissement brutal ou dépérissement progressif de la plante qui se nanifie. Stade avancé : bois spongieux, jaune-orangé et gorgé d’eau. Odeur de champignon

Sur bourgeons : avortement

Sur feuilles : raccourcissement des entre-nœuds, feuilles atrophiées Jaunissement en cépage blanc et rougissement en cépage rouge Défoliation prématurée

Les symptômes apparaissent plusieurs années après la contamination et sont délicats à identifier

  • Période de présence

Avril à octobre

  • Méthode d’observation

Observer la présence de symptômes sur au moins 50 ceps répartis aléatoirement.

  • Conseils de gestion technique et agronomique

Lutte préventive : 
Détruire et brûler les sarments attaqués
Utiliser du matériel végétal sain
Favoriser l’écoulement de l’eau
Ne pas planter trop près d’une forêt de chênes

Facteurs favorables :
Bois mort contaminé
T° entre 10 et 25°C
Sols alcalins
Azote organique
Excès d’eau

  • Niveau de pression

Faible : < 5% de ceps avec symptômes
Moyen : 5-10% de ceps avec symptômes
Fort : > 10% de ceps avec symptômes

Les niveaux de pression sont donnés à titre indicatif et ne sauraient refléter une précision exacte de gravité d’infestation à un instant T ou de dommage ultérieur. D’autres facteurs propres à la culture et à la dynamique d’évolution des symptômes ou infestations interviennent.