Oïdium sur orge

Description de l’oïdium l’orge

Symptômes sur l’orge

Période de présence

Méthode d’observation

Conseils de gestion technique et agronomique

Niveau de pression

  • Description de l’oïdium de l’orge

L’oïdium est une maladie qui peut être présente sur l’ensemble du cycle culturale de la culture d’orge. On la rencontre sur l’ensemble du territoire français.

Malgré sa forte présence, l’oïdium est nuisible uniquement si elle atteint l’épi.

Oïdium sur blé
  • Symptômes sur l’orge

Se manifeste par des touffes blanches, cotonneuses, éparses sur la face supérieure des feuilles, le bord des glumelles et des barbes sur épi, qui tournent au brun et au gris. Des ponctuations noires apparaissent en fin de cycle du champignon.

Présent dès 3 feuilles, mais surtout entre fin tallage et 2 nœuds.

Les attaques commencent par les feuilles basses puis se développent vers l’épi.

Oïdium sur blé
Oïdium sur épi
  • Période de présence

  • Méthode d’observation

Observer les 3 dernières feuilles supérieures déployées, sur 20 plantes, dès épi 1 cm.

  • Conseils de gestion technique et agronomique

La présence d’oïdium sur la base de la tige n’est pas préjudiciable à la culture. Le champignon se déploie à partir des feuilles pour toucher ensuite l’épi, où il réduit le rendement.

  • Niveau de pression

Pression faible :

Présence de feutrage seulement en bas des tiges : non préjudiciable

Pression moyenne :

Présence de feutrage seulement en bas des tiges : non préjudiciable

Seuil de nuisibilité :

Une feuille est atteinte lorsque le feutrage blanc couvre plus de 5% de la surface.  – Variétés sensibles : plus de 20 % des 3 dernières feuilles atteintes ;
– Variétés résistantes : plus de 50 % des 3 dernières feuilles atteintes.