Puceron vert non migrant sur pommier

Description du puceron vert non migrant sur pommier

Symptômes sur le pommier

Période de présence

Méthode d’observation

Conseils de gestion technique et agronomique

Niveau de pression

  • Description du puceron vert non migrant sur pommier

Taille adulte : 2 mm de longueur
Couleur : vert brillant (pattes noires)
Les femelles hivernent sous la forme d’œufs à proximité des bourgeons végétatifs. Les œufs éclosent en même temps que les bourgeons s’ouvrent. Les femelles se nourrissent des nouvelles feuilles puis se dirigent vers des feuilles plus anciennes. Elle se reproduisent au printemps par parthénogenèse ; chaque femme produit 50 à 100 pucerons vivants. Puis lorsque la population est suffisamment importante, des individus ailés apparaissent et migrent vers d’autres hôtes.

  • Symptômes sur le pommier

Le puceron vert se nourrit de la sève des feuilles. Il forment des colonies qui vont provoquer le recroquevillement des feuilles et donc une perte d’activité photosynthétique. Une infestation importante gêne la croissance des pousses. Les pucerons verts sécrètent un miellat qui favorise l’installation de fumagine qui impactent l’esthétisme des fruits.

  • Période de présence

  • Méthode d’observation

Entre juin et août observer 10 pousses sur 10 arbres répartis dans le verger et compter le nombre de pousses avec au moins une colonie de pucerons verts.

  • Conseils de gestion technique et agronomique

Modifier la date de traitement si plus de 20% des colonies de pucerons possèdent des ennemis naturels sur les arbres observés.

  • Niveau de pression

Faible : moins de 5% de pousses atteintes

Moyen : entre 5 et 10% de pousses atteintes

Fort : plus de 10% de pousses atteintes