Mildiou sur la féverole d’hiver

Description du mildiou sur la féverole d’hiver 

Symptômes sur la féverole d’hiver

Période de présence

Méthode d’observation

Conseils de gestion technique et agronomique

Niveau de pression

  • Description du mildiou sur la féverole d’hiver

 Maladie cryptogamique.
  • Symptômes sur la féverole d’hiver

Les attaques précoces (contamination primaire) touchent les jeunes plants qui souffrent de nanisme puis de déformation, de décoloration (couverts d’un feutrage gris violacé) et d’un dessèchement de la partie terminale de la plante.

Les attaques plus tardives entrainent des jaunissements sur la face supérieure et l’apparition d’un duvet gris violacé sur la face inférieure.

Sur gousses, les symptômes extérieurs sont des taches vert clair sans sporulation. A l’intérieur, présence d’un mycélium blanc, les grains sont tachés ou absents.

  • Période de présence

  • Conseils de gestion technique et agronomique

Espacement des féveroles dans la rotation. Éviter tout excès de végétation par la maîtrise de la fumure organique et des densités de semis.

  • Méthode d’observation

Depuis la levée jusqu’au stade 8 feuilles.

Sur 10 placettes successives de 10 plantes, chacune doit être espacée de quelques dizaines de mètres afin d’obtenir une bonne représentativité de la parcelle. Compter le pourcentage de plantes atteintes.

  • Niveau de pression

Seuil d’intervention :

Aucun