Oïdium sur betterave

Description de l’Oïdium de la betterave

Symptômes sur la betterave

Période de présence

Méthode d’observation

Conseils de gestion technique et agronomique

Niveau de pression

  • Description de l’oïdium de la betterave

Maladie foliaire due à un champignon (Erysiphe betae)

  • Symptômes sur la betterave

Premiers symptômes sur les faces inférieures des feuilles : taches blanches éparses filamenteuses en forme d’étoile. Puis formation d’un duvet poudreux gris clair sur les 2 faces de la feuille. Jaunissement et dépérissement des feuilles.
Forte odeur de poisson dans la parcelle.

  • Période de présence

Avril à novembre.

  • Méthode d’observation

Du stade 8 feuilles à la récolte.

Estimer le pourcentage de feuilles atteintes : prélever 50 feuilles au hasard dans la parcelle (1 par plant) chaque semaine. Observer les 2 faces des feuilles.

NB : pour observer les premiers symptômes, faire miroiter les feuilles à la lumière. L’humidité des feuilles peut dissimuler la présence d’oïdium, laisser sécher avant observation (attention aux frottements)

  • Conseils de gestion technique et agronomique

Lutte préventive :
Fumures azotées et irrigation adaptées
Détruire les résidus du précédent
Variétés peu sensibles

Facteurs favorables :
Temps chaud (optimum entre 20 et 25°C)
Vent
Alternance de période chaudes et sèches, et de périodes légèrement humides (ex : rosée)
Semis précoce
Rotations courtes
Zones humides (fond de vallée, cuvette)
Parcelle précédemment atteinte
Plantes hôtes : genre Betae, betterave sauvage

  • Niveau de pression

Faible : < 15% de feuilles atteintes
Moyen : 15-30% de feuilles atteintes
Fort : > 30% de feuilles atteintes

Les niveaux de pression sont donnés à titre indicatif et ne sauraient refléter une précision exacte de gravité d’infestation à un instant T ou de dommage ultérieur. D’autres facteurs propres à la culture et à la dynamique d’évolution des symptômes ou infestations interviennent.