Sclérotinia sur colza

Description du sclérotinia du colza

Symptômes sur le colza

Période de présence

Méthode d’observation

Conseils de gestion technique et agronomique

Niveau de pression

  • Description du sclérotinia du colza

Champignon se conservant dans le sol et les résidus de cultures.
Favorisé par les sols humides et les conditions climatiques chaudes et humides.
Favorisé par les cultures hôtes (colza, pois, tournesol, soja, luzerne).

  • Symptômes sur le colza

Sur feuille : pourriture irrégulière se développant à partir des pétales qui se collent sur le limbe pouvant aller jusqu’à la perforation de la feuille au centre de la tâche.

Sur tige : tâche ou manchon de couleur blanchâtre, se développe à l’aisselle des feuilles.

Sur fleur : pourriture et avortement.

Nuisibilité de 6 q/ha en cas d’attaque avérée et forte.

  • Période de présence

  • Méthode d’observation

Observation visuelle au champ
3 placettes d’observation sur 10 plantes
De 6 feuilles à la formation de la rosette au début de l’hiver.

  • Conseils de gestion technique et agronomique

Les densité de semis élevées favorisent un maintien de l’humidité favorable au sclérotinia.
Vous êtes en situation à fort risque si vous avez un historique de fortes attaques, 2 années sur 10 sur la parcelle et si le colza revient tous les 2 ou 3 ans. La lutte contre le sclérotinia s’inscrit sur plusieurs années avec des interventions en préventif, dans les parcelles à risque.

  • Niveau de pression

Attention, l’évaluation de seuil de nuisibilité évolue en fonction du risque climatique, du milieu (humidité) et du risque agronomique (historique sclérotinia sur la parcelle).

Seuil de nuisibilité :

Au stade G1 (chute des premières pétales, hampe florale complétement développée), dès présence avérée de la maladie sur la plante.