fbpx skip to Main Content
Le Label HVE (Haute Valeur Environnementale) : Un Sésame ?

Le label HVE (Haute Valeur Environnementale) : un sésame ?

De 2018 à 2019, le nombre d’exploitations agricoles certifiées Haute Valeur Environnementale a doublé. Diffusé dans toutes les filières, cette certification participe à l’écologisation des pratiques agricoles tout en valorisant les produits agricoles.

En 2019, ce chiffre a été multiplié par 3,6 !

Nombre d’exploitation HVE au

1ier janvier 2020 : 5399

Rappel :

1ier juillet 2019 : 2272

1ier janvier 2019: 1518

Alors, HVE, de quoi parle-t-on ?

La certification HVE : qu’est-ce que c’est ?

La Haute Valeur Environnementale est une certification issue d’une démarche progressive à visée environnementale que peuvent obtenir les exploitations agricoles. Elle résulte d’un partenariat entre les différentes structures du monde agricole (pouvoirs publics, syndicats, chambres d’agriculteurs, distributeurs …) qui se soucient de l’impact des pratiques agricoles sur l’environnement naturel. Mise en place des suites d’une réflexion lancée par le Grenelle de l’environnement (2008), la certification HVE a été créée et 2012 et a, petit à petit, été lancée et diffusée à différentes filières.

La certification HVE comporte trois niveaux graduels :

  • Niveau 1 : le respect des pratiques essentielles de la réglementation environnementale
  • Niveau 2 : L’adoption de pratiques techniques à faible impact environnemental
  • Niveau 3 : Le niveau d’excellence du dispositif pour les exploitations présentant un haut niveau de biodiversité et un très faible recours aux intrants.

Le cahier des charges de la certification HVE repose sur la biodiversité de l’exploitation, le faible recours aux produits phytopharmaceutiques, la gestion de la fertilisation et la préservation de la ressource en eau.

Comment obtenir la certification HVE ?

La certification HVE s’appuie sur différents indicateurs de performance environnementale portant sur toute l’exploitation (procédures de certification).

Par exemple, pour atteindre le niveau 1 de la certification HVE, l’agriculteur montre que son exploitation remplit les exigences environnementales de la conditionnalité des aides PAC c’est-à-dire les exigences environnementales des domaines « environnement », « santé du végétale » et « bonnes conditions agricoles et environnementales » (minimum). Pour chaque item de la grille de conditionnalité, l’agriculteur confirme être en règle et bénéficier des pièces justificatives. Ce bilan de conditionnalité est alors évalué par un conseiller SCA (Système de Conseil Agricole) auquel l’agriculteur doit mettre à disposition un certain nombre de documents. Puis dans un objectif de sensibilisation à l’évolution de son système, l’agriculteur réalise une évaluation de son exploitation vis-à-vis des points de contrôle de la certification du niveau 2 ou 3.

La certification HVE s’obtient pour une exploitation « entière » car elle évalue des indicateurs environnementaux sur la totalité de son périmètre d’action. La mention HVE peut être apposée sur les produits transformés d’une exploitation si les produits contiennent au moins 95% de matières premières d’une exploitations certifiée HVE (donc niveau 3).

Comment obtenir HVE niveau 3 ?

Il existe 2 options distinctes mais qui n’ont pas de conséquence pour la « qualité » de la labellisation. Si l’entreprise répond aux critères, elle obtient le label pour une durée de 3 ans.

Option A : respect de 4 indicateurs composites selon les thématiques suivante :

  • Biodiversité
  • Stratégie phytosanitaire
  • Gestion de la fertilisation
  • Gestion de la ressource en eau

Option B : respect de 2 indicateurs

  • Pourcentage de la SAU en infrastructures agro-écologiques (IAE) supérieur ou égal à 10% ou pourcentage de la SAU en prairies permanentes de plus de cinq ans supérieur ou égal à 50%
  • Poids des intrants dans le chiffre d’affaires inférieur ou égal à 30%.

 

Comment se valorise-t-elle ? Quelle est l’utilité d’une HVE pour un agriculteur ?

La certification HVE a été conçue comme un outil de communication auprès du consommateur/grand public. Si aucune aide financière ne vient appuyer la mise en place de HVE, l’objectif pour l’agriculteur est d’utiliser cette certification comme gage auprès du consommateur, comme quoi les produits issus de son exploitation agricole impactent l’environnement au minimum.

50% des entreprises certifiées HVE sont des vignerons indépendants. La certification HVE en vin permet aux consommateurs d’être assurés que la production du vin qu’il achète participe au maintien de la biodiversité et des sols.

De nombreux acteurs se sont emparés de la HVE pour valoriser des produits et des filières (exemple : démarche HVE « grandes cultures » par l’AGPB, filières pilotes HVE accompagnées par les Agromousquetaires). Au-delà de la valorisation du produit, la certification HVE permet pour un agriculteur d’évoluer vers un système plus économe en intrants et de participer à cultiver la biodiversité agricole et la préservation des sols.

Beaucoup de projets restent à construire autour de la certification HVE. Agriculteurs, avez-vous considérer la HVE ? Y trouvez-vous votre compte ? N’hésitez pas à partager votre expérience avec les lecteurs.

Source :

http://hve-asso.com/

https://agriculture.gouv.fr/certification-environnementale-mode-demploi-pour-les-exploitations

https://agriculture.gouv.fr/la-haute-valeur-environnementale-une-reconnaissance-officielle-de-la-performance-environnementale

http://www.ideemiam.com/miam-tv/quest-ce-quun-vin-biologique-en-biodynamie-ou-en-h-v-e.html

https://www.actu-environnement.com/ae/news/agriculture-hve-valorisation-marche-pse-financement-16090.php4

 

Back To Top