fbpx skip to Main Content
Impacts De La Sélection Variétale En Vigne Sur La Filière Et La Commercialisation

Impacts de la sélection variétale en vigne sur la filière et la commercialisation

20% des traitements phytopharmaceutiques en agriculture sont réalisés en viticulture. Que ce soit pour répondre aux attentes des consommateur ou pour suivre la législation, la filière viticole s’oriente vers une écologisation de ses pratiques. La résistance variétale est un levier majeur pour réduire les traitements phytopharmaceutiques. Cependant, dans le cas de la viticulture le déploiement de nouvelles variétés pose des questions sur en termes d’adaptation au terroir, de cahier des charges et d’adoption par le consommateur.

4 nouvelles variétés résistantes au mildiou et à l’oïdium

En janvier 2018, quatre nouvelles variétés de vigne d’obtention française été ajoutées au catalogue officiel : Artaban, Vidoc, Floréal et Voltis. Les deux premières sont des variétés de cuve à raisin noir et les deux suivantes des variétés de cuve à raisin blanc.

Issu d’un programme de sélection variétale ResDur lancée par l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique) en 2000 et à partir de variétés Alain Bouquet, ces quatre variétés présentent une résistance élevée au mildiou et totale à l’oïdium. Cette résistance est polygénique c’est-à-dire que le mécanisme de résistance de la plante au pathogène repose sur plusieurs gènes de la plante (voir tableau ci-dessous).

La résistance polygénique présente une certaine garantie de durabilité car en cas de mutation d’un gène du pathogène reconnu par la plante, il reste une seconde voie de reconnaissance du pathogène. Ces nouvelles variétés permettent de passer de 8 à 3 traitements phytosanitaires soit une réduction de 80% des traitements mildiou et oïdium.

Une trentaine de variétés ResDur sont en étude pour une inscription au catalogue officiel des variétés de vigne.

L’adaptation des variétés à la filière

L’introduction de nouvelles variétés en viticulture soulève plusieurs questions et provoque des réactions chez les professionnels.

Certains viticulteurs y voient une attaque au patrimoine viticole après plusieurs dizaines d’années à adapter les cépages à des terroirs spécifiques. Si ces nouvelles variétés ne peuvent être utilisées pour les vins AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), elles ne posent pas de problème pour les IGP (Indications Géographiques Protégées) et les VSIG (Vins Sans Indications Géographiques).

Les nouvelles variétés résistantes doivent faire l’objet d’une nouvelle adaptation aux différents terroirs. Les viticulteurs qui feront le choix de les implanter devront se les approprier pour en extraire un produit de qualité qui puisse être adopté par les consommateurs. En dehors de la recherche pure autour de la résistance génétique, la gestion durable de la résistance d’une variété passe par (i) adapter ses systèmes de culture (stratégies de protection phytosanitaire) et (ii) un suivi du déploiement de ces variétés.

Ce suivi de déploiement des variétés résistantes demande l’intégration de plusieurs problématiques :

  • le risque de contournement par les pathogènes pouvant entraîner une baisse d’efficacité de ces résistances ;
  • l’apparition de nouvelles maladies (fongiques notamment) suite à la modification des pratiques de protection (diminution des intrants) ;
  • la mise en place d’itinéraires techniques optimaux pour la conduite de ces variétés.

Les plans de déploiement des nouvelles variétés résistantes

Pour répondre aux enjeux cités précédemment, l’INRA et l’IFV (Institut Français de la Vigne et du Vin) ont créé l’Observatoire national du déploiement des cépages résistants (OSCAR). OSCAR est un dispositif participatif composé d’un réseau de parcelles présentes chez différents agriculteurs. Crée en janvier 2017, cet observatoire a pour objectif d’accompagner le déploiement des nouvelles variétés résistantes à travers différentes missions.

D’une part, l’observatoire organise la surveillance collective relative aux risques d’évolution des maladies mildiou et oïdium dans le cadre du déploiement des nouvelles variétés. Cette surveillance vise également à anticiper l’apparition de nouvelles maladies ou autre problématiques phytosanitaires.

D’autre part, l’observatoire accompagne et encourage les échanges d’expériences sur le comportement des cépages dans différents terroirs et différents systèmes de culture. Les expérimentations chez différents viticulteurs permettent d’établir de nouveaux systèmes de culture adaptés à ces nouvelles variétés par l’échange de données et la collaboration.

La commercialisation de ces nouvelles variétés croisées

Qu’en est-il de la législation pour commercialiser du vin à partir de ces nouvelles variétés résistantes ?

En France deux conditions doivent être remplies pour commercialiser du vin à partir d’une certaine variété : qu’elle soit inscrite au catalogue officiel et qu’elle soit classée en tant que variété de vigne à raisin de cuve. Certaines variétés bénéficient d’un classement temporaire pour être plantées dans des parcelles expérimentales et pouvoir être testées en vue d’une commercialisation. C’est le cas des variétés Artaban, Floréal, Vidoc et Voltis. Cette opportunité permet à des instituts techniques et de recherche comme l’INRA avec le programme OSCAR d’acquérir des références agronomiques et épidémiologiques sur le comportement des nouvelles variétés dans différents terroirs. Ces expérimentations ont une durée maximale de 10 ans, 5 ans seulement si la condition « Distinction Stabilité Homogénéité » exigée par le catalogue officiel n’est pas remplie, mais ne peuvent excéder 15 ans. Si les expérimentations fournissent des résultats concluants, ceux-ci viendront appuyer le dossier de classement définitif pour finalement pouvoir commercialiser les nouvelles variétés résistantes.

Viticulteurs, êtes-vous tenté l’aventure de ces nouvelles variétés ? Qu’est-ce qui vous motive ? vous freine ? Si vous êtes intéressé, vous pouvez vous renseigner sur le dispositif OSCAR.

Sources :

https://weekend.lesechos.fr/gastronomie-et-vins/vins/0601188962221-la-nouvelle-bataille-des-cepages-resistants-2265759.php

https://www.vignevin.com/innovation-varietale/varietes-resistantes/

http://observatoire-cepages-resistants.fr/

Présentation du plan de déploiement des cépages résistants par Loïc Lecunff.

Disponible sur : https://www.youtube.com/watch?v=ZNm9F3HzuZg

https://www.vinopole.com/uploads/tx_vinoexperimentation/Varietes_resistantes_ResDur.pdf

https://techniloire.com/fiche-technique/les-varietes-resistantes-au-mildiou-et-loidium

https://www.franceagrimer.fr/filieres-Vin-et-cidre/Vin/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Normalisation-Qualite/Bois-et-plants-de-vigne/Catalogue-officiel-des-varietes-de-vigne

 

Back To Top