fbpx skip to Main Content

Comment devenir agri-expert en 5 étapes ?

Le métier d’agriculteur est un métier riche qui mobilise de nombreuses compétences. L’innovation en agriculture a été apportée par la recherche, mais aussi et surtout par les agriculteurs eux-mêmes. En effet, ils se confrontent chaque jour aux contraintes du terrain et adaptent les solutions techniques à leur réalité.

Avec un retour à l’agronomie, l’échange entre agriculteurs devient indispensable : les agriculteurs ont besoin d’un retour de l’expérience issue du terrain pour prendre leurs décisions.

Ayant pris de nombreux risques et maitrisant ses pratiques, l’agriculteur est souvent très pertinent pour conseiller d’autres agriculteurs.

Fréquemment destiné à quelques agriculteurs innovants, le métier d’expert doit être démystifié car beaucoup d’agriculteurs sont des experts en puissance. Ils peuvent devenir des « agri-experts ».

Etre agri-expert offre plusieurs bénéfices :

  • 1. Revenus complémentaires ;
  • 2. Valorisation du métier et du savoir-faire ;
  • 3. Fierté du métier d’agriculteur et reconnaissance personnelle ;
  • 4. Transmission, solidarité, partage dans une époque où le chacun pour soi tend à dominer.

Vous avez une ou plusieurs compétences solides ? Vous avez envie de les partager et d’en retirer un revenu complémentaire ?

Pour vous lancer comme agri-expert 5 étapes sont essentielles :

1. Identifier son expertise agricole

Si vous êtes agriculteurs depuis 10 ans ou plus vous pouvez être sûr d’avoir de l’expérience à valoriser. C’est particulièrement vrai pour ceux qui se sont lancés dans des formes d’agriculture innovantes : guidage GPS, agriculture écologiquement intensive, non labour, TCS, semis-direct, semis sous couvert : ce sont des savoir-faire particulièrement recherchés actuellement.

Pour ceux qui pratiquent une agriculture plus traditionnelle il est tout à fait possible de valoriser des savoir-faire : itinéraire technique du pois, conduite du colza semences, désherbage mécanique des cultures de printemps… vous avez forcement des compétences affirmées dans plusieurs domaines. Votre expérience est précieuse pour de nombreux agriculteurs qui s’installent, s’essayent à de nouvelles cultures ou souhaite se perfectionner.

Il y a 3 indices qui ne trompent pas qui vous permettent d’identifier vos compétences :

  • 1. Ça fait longtemps que vous le faites
  • 2. Vos collègues vous sollicitent régulièrement
  • 3. Vous y prenez du plaisir

2. Assumer son expertise agricole de terrain

Etre expert est un métier et s’affirmer dans celui-ci est indispensable. Si vous êtes bon, assumez-le, car ce savoir-faire est précieux. Si vous ne vous sentez pas à l’aise dans l’affirmation de vos compétences c’est peut-être que vous les avez mal identifiées.

3. Apprendre à transmettre son savoir-faire d’agriculteur

Pour être un expert, partager vos savoir-faire, ne suffit pas : vous devrez apprendre à transmettre correctement votre expertise. La transmission des idées suit un processus logique :

  • 1. Organisez vos idées : faites le point.

Vous êtes bon dans la conduite de la tomate sous abris, mais dans quel type de sol, avec quel type d’irrigation ? Structurez votre discours et clarifiez vos pratiques.

  • 2. Précisez vos pratiques et formalisez-les.

Vous avez identifié les éléments clés de réussite de vos pratiques ? Listez-les et classez-les. Vous pourrez ainsi pointer les éléments essentiels de réussite.

  • 3. Rassemblez les preuves qui justifient votre expertise.

Les agriculteurs aiment avoir des chiffres et des faits. Au fil des années vous avez accumulé de nombreuses données : rendement, qualité, intrants… Ce sont autant d’éléments pour illustrer et justifier vos discours.

  • 4. Définissez les moyens de transmettre votre savoir-faire qui vous conviennent le mieux.

Téléphone, échange sur place, vidéo, articles ou documents techniques… Les façons de transmettre des informations sont nombreuses, de plus Internet offre des possibilités innovantes pour valoriser vos savoirs et savoir-faire.

4. Développer son activité de conseil agricole et se mettre en avant

Pour développer une activité complémentaire rentable il faut vous construire une réputation. Parlez régulièrement de votre activité de conseil et de vos compétences. Faites-vous connaître, notamment sur Internet, des sites spécialisés et des forums en vogue comme agricool.net ou wikiagri.fr.

5. Demander une contrepartie à son activité de conseiller agricole

Votre savoir-faire a de la valeur, il a donc un prix. Faire payer ce service permet également de lui donner de la crédibilité. Vous faire payer ne vous semble pas légitime ? Si vous faites des efforts de pédagogie et si vous avez pris le temps de structurer votre discours et vos connaissances, c’est une valeur ajoutée suffisante pour justifier la contrepartie.

Les prix pratiqués varient beaucoup, un coût entre 60 et 80€/heure est une rémunération de départ juste. Un agri-expert performant et reconnu peut dépasser les 100€/h !

Vous voulez devenir agri-expert ?

Contactez l’équipe Agrifind : contact@agrifind.fr ou en répondant à ce court questionnaire.

Vous êtes déjà agri-expert ? : partagez votre témoignage dans les commentaires ci-dessous :

Back To Top