fbpx skip to Main Content

Résumé du chapitre quatre et de la conclusion du livre : Vers un big bang agricole ? Révolution numérique en agriculture de Jean-Marie Séronie

Vers un big bang agricole révolution numérique en agriculture seronie

Cet article est un résumé du quatrième chapitre et de la conclusion du livre de l’agroéconomiste indépendant Jean-Marie Séronie : « Vers un big bang agricole ? Révolution numérique en agriculture » paru en septembre 2016 aux éditions France Agricole.

Article 4/4 du résumé du livre

Les chances de l’agriculture française

Les doutes de notre société

La peur du Big Brother « data globalisé »

L’accès à tous via le cloud de données privées personnelles ou professionnelles interpelle énormément. Cependant pour tirer un bénéfice de mes données, je dois les partager… En pratique en France de nombreux acteurs (publics, para-publics, associatifs, coopératifs, privés) détiennent des données et malgré l’initiative API-AGRO (plateforme partenariale d’échange de données informatiques) l’interopérabilité des systèmes informatiques n’existe pas à l’heure actuelle.

Un nouveau paradigme économique

Les modèles économiques numériques avancent plus vite et plus loin que la législation ce qui crée des tensions qui s’estomperont vraisemblablement avec le temps.

Un autre point est à soulever : le travail de plus en plus conséquent réaliser par les automates et l’intelligence artificielle en termes de droit de propriété, de responsabilité civile et de contribution à la protection sociale par exemple.

L’ambivalence du monde agricole

Culture du progrès technologique

Les agriculteurs ont depuis 50 ans au moins eu un fort intérêt pour la technologie et l’agriculture de précision est dans cette continuité.

Rompre l’isolement

Compte tenu de l’individualité de de leur métier, les agriculteurs ont cherché et cherchent encore à rompre cet isolement et vivre une vie communautaire assez forte. Ils ont la culture et l’habitude du collectif (groupement, CETA, CIVAM, syndicat à l’échelle du canton…). C’est dans cette continuité qu’ils pourront s’appuyer fortement de matériel informatique pour échanger et partager et que le développement naissant de groupe relié grâce au numérique ne peut que s’accentuer.

Freins du sens terriens et de l’auto-centrisme

Deux freins contrebalances cet élan : le sens terrien qui met l’accent sur la possession, qui incite peut à partager ses données et ses compétences et l’auto centrisme agricolo-agricole avec un risque de manque de compréhension de la nécessité d’ouverture notamment vis-à-vis du grand public.

Conclusion : Deux mondes à connecter

L’agriculture se trouve à la jonction de deux flux : la technologie et les demandes des consommateurs interdépendants l’une de l’autre.

Face aux transitions agroécologique et numérique, on peut distinguer quatre comportements de la part des agriculteurs : l’ignorance des modifications en cours, la marginalité de leur adoption, la délégation à des tiers et la prise en main qui aboutit à une autonomie de décision et donc d’action. L’enjeu de la profession est de ne laisser personne ou presque sur le bord du chemin.

Postface : Contrepoints

Trois transitions se profilent : agroécologique , numérique et économique avec la volatilité des prix.

En complément de ce qui a été développé dans ce livre : le numérique, les dimensions agronomiques et zootechniques vont prendre une place prépondérante dans les exploitations à l’avenir.

La tendance à l’automatisation et l’agrandissement se fera probablement en parallèle avec une agriculture intensive en main d’œuvre de proximité, voire urbaine, pouvant faire appel à la multi-activité…dans tous les cas l’agriculture sera conduite par des hommes et des femmes passionnés.

Bibliographie

· « Qu’est-ce que l’agriculture écologiquement intensive » de Giffron, Michel aux éditions Quae, 2013

· « TIC en agriculture » de Laborde chez l’Harmattan

· « Agronuméricus, Internet est dans le pré » de Pillaud aux Editions France Agricole, 2015

· « L’agriculture française une diva à réveiller ? » de Séronie aux Editions Quae, 2014

Les quatre chapitres de cet ouvrage font l’objet de quatre articles distincts. Vous pouvez donc lire les autres chapitres en vous référent aux articles correspondants.

Si vous avez appréciez la lecture de cet article ou l’écoute du podcast, vous pouvez les diffuser à la personne à laquelle vous pensez en ce moment.

Achetez le livre sur Amazon

Back To Top