fbpx skip to Main Content
Lire Ou Visualiser Une Donnée Localisée, Que Préférez-vous ?

Lire ou visualiser une donnée localisée, que préférez-vous ?

Dans le cheminement du traitement d’une information, il y a trois étapes : la collecte, l’analyse et la modélisation. Pour les êtres humains que nous sommes, la collecte de données ou la prise d’information repose principalement sur nos sens physiologiques. Dans le cadre de données relatives à une localisation, nous faisons appel à la vue, sens essentiel pour lire des indications ou visualiser une carte.

Lire et visualiser une donnée, quelles différences ?

Lire est le fruit d’un apprentissage et mène à décrypter une information tout en lui donnant un sens : « je comprends ce que je lis ». Dans un vocabulaire de traitement de la donnée, il est possible de faire le rapprochement par les phases de collecte et d’analyse de la donnée. La visualisation est l’étape suivante au traitement. Elle sera respectivement associée à l’étape de restitution dans l’exemple de la lecture et de modélisation dans le traitement de la donnée informatisée. La visualisation n’est autre qu’une modélisation d’une information déjà collectée (ou déjà lue !). Lire ou visualiser, il n’y a donc pas vraiment de comparaison possible tant l’action est différente !

L’illustration de cet article montre la différence probante en matière d’analyse et de prise de décision entre la modélisation cartographique et un tableur de données brutes. D’un simple coup d’œil, la répartition géographique des observations permet d’émettre une hypothèse ou un diagnostic relatif à la variable étudiée.

Comparatif-tableur-versus-carte

L’agriculture à l’heure du big data

Le Big data est un concept dans l’ère du temps. La multiplication des supports digitaux, la croissance du e-commerce, les capteurs sont autant de nouvelles sources de données. L’Agriculture n’est pas en reste et aborde pleinement les nouvelles technologies. Néanmoins, bien que des données dites « brutes », issues de collectes automatisées ou de saisies manuelles soient stockées par les entreprises depuis des années … l’analyse et leur modélisation, à des fins d’outils d’aide à la décision, pratiques et concrets pêchaient et pêchent encore. Faute de temps, de ressources humaines, techniques ou tout simplement d’usages tangibles pour les dirigeants d’entreprise et les chefs d’exploitation.

La cartographie, alliée des meilleures prises de décision ?

A plus ou moins quelques millimètres de rapport à une échelle, tout le monde sait placer Lille, Strasbourg, Marseille, Bordeaux ou encore Brest sur une carte. Personnellement et à une échelle régionale, je place également du premier coup d’œil Bourg en Bresse, Oyonnax, Lons le Saunier ou encore Saint-Claude, quelques villes qui me sont chères. A petites ou grandes échelles, nous avons tous des repères géographiques qui nous permettent de nous localiser sur une carte. En agriculture, tout comme dans la vie en générale, de nombreuses décisions du quotidien sont régies par les cartes, comme par exemple, à travers le simple fait de consulter la météo ou de consulter des cartes de trafics en temps réel.

Voilà, pourquoi la cartographie est culturellement adoptée dans nos pratiques.

Back To Top