fbpx skip to Main Content
AGAMY Vignoble : Une SCIC Au Service De La Sécurisation Du Foncier Viticole Du Beaujolais

AGAMY Vignoble : une SCIC au service de la sécurisation du foncier viticole du beaujolais

Entretien avec Sébastien Coquard, viticulteur dans le Rhône et président d’AGAMY

 

sebastien-coquard-vignoble

Gilles Cavalli : Pour toi, qu’est-ce que la réussite d’un viticulteur ?

Sébastien Coquard : La réussite d’un viticulteur tient à ce que le vin est un produit culturel, un produit mystique, un produit de partage. Réussir pour un viticulteur, c’est de réussir à avoir justement ce partage et cette rencontre avec les personnes qui viennent découvrir son vin.

Gilles Cavalli : Dans quel but avez-vous monté, vous et les coopérateurs d’AGAMY, la SCIC AGAMY Vignoble et quel est le bénéfice pour vous ?

Sébastien Coquard : AGAMY Vignoble a été créée après une longue réflexion sur comment maîtrise-t-on le foncier.

Nous souffrons tous d’une déprise agricole, et il y a encore des outils à amortir… Si rien n’est fait, nous aurons des outils surdimensionnés et ce sera complexe de les faire tourner. Malgré la déprise ce n’est pas toujours facile d’installer les gens en viticulture dans le Beaujolais. Il manque souvent la petite étincelle qui donne vie à un projet.

Face à ce constat nous avons cherché plusieurs solutions qui nous ont amené à la forme de société SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif). Elle porte les mêmes valeurs que notre coopérative, un homme, une voix ; et ça c’est très important pour nous.

Le principe est que tous ceux (entreprises, particuliers, collectivités) qui s’intéressent directement ou indirectement au produit vin, puissent participer au même projet. Ce projet est de contribuer (moyennant une somme modeste) à préserver un patrimoine foncier localement qui pourrait être menacé par la déprise ; et d’aider dans les installations. Récemment Nous avons acheté une première vigne et réalisé une installation.

agamy-vins agamy-vignobles

Gilles Cavalli : Un conseil pour quelqu’un qui aimerait faire quelque chose de similaire ?

Sébastien Coquard : Il faut aller au bout de ses rêves, nous sommes dans une période compliquée dans la coopérative. Ce n’était pas évident de mobiliser une équipe déjà débordée pour s’investir sur un nouveau projet.

Mais nous l’avons fait, parce que j’avais dans le viseur un jeune formidable qui voulait nous rejoindre, et je voulais réellement qu’il réussisse.

C’est surtout l’envie de créer et de faire ensemble qui compte. Y aller et communiquer de l’enthousiasme !

 

Suivre Sébastien Coquard sur Twitter 

En savoir plus sur AGAMY

 

 

Back To Top