fbpx skip to Main Content
Les Infrastructures Agroécologiques Herbacées : Des Outils Pour Limiter Notre Impact Environnemental

Les Infrastructures Agroécologiques herbacées : des outils pour limiter notre impact environnemental

Pour faire suite à l’article concernant les infrastructures agroécologiques (IAE) arborées, l’article de la semaine aborde une autre strate végétale : la strate herbacée.

La strate herbacée : qu’est-ce que c’est ?

La strate végétale herbacée correspond aux végétaux poussant au niveau des 80 premiers centimètres du sol. Dans un milieu non anthropisé, les espèces qui y évoluent peuvent être de familles très différentes (poacées, cypéracées, plantes à fleurs, bruyères etc.) et de types biologiques différents (annuelles, bisannuelles, vivaces/géophytes etc.).

Ces plantes peuvent être d’origine naturelle comme les lisières herbacées de forêts, les prairies permanentes ou les bordures de champs. Elles peuvent être semées par l’homme comme les bandes fleuries, les bandes enherbées, couverts végétaux etc. Entourant les parcelles ou servant de zones tampons entre différents milieux écologiques, les IAE herbacées remplissent différentes fonctions.

Les herbacées en tant qu’IAE

Les bandes fleuries et bandes enherbées

Les bandes fleuries sont des bandes de 2 à 6m de large semées par l’agriculteur et composées de dicotylédones et monocotylédones (dans une moindre mesure). Les bandes fleuries peuvent être semées autour des parcelles, en séparation de parcelles ou autour de bâtiments agricoles. Elles servent souvent d’habitats et de ressources nutritives aux pollinisateurs et aux auxiliaires de culture (insectes, oiseaux, chauve-souris…).

Les bandes enherbées sont des couverts végétaux d’au moins 5m de large d’après la législation dont la composition dépend de la fonction que l’on veut lui attribuer. Naturelles ou semées, les bandes enherbées ont un rôle tampon entre la parcelle et son environnement. Les bandes enherbées peuvent abriter des auxiliaires de culture, améliorer la qualité de l’eau, limiter l’érosion du sol etc. L’agriculteur gère la fauche et l’entretien selon les services qu’il en attend.

Bandes enherbées et bandes fleuries peuvent entourer les parcelles, les séparer ou marquer la séparation entre deux cultures.

Prairies

Temporaires (semées) ou permanentes, les prairies sont des parcelles réservées à l’élevage sur lesquelles l’éleveur fait pâturer ses animaux.

Couverts végétaux

Les couverts végétaux sont des espèces semées par les agriculteurs entre deux cultures annuelles (en dérobée) soit semées en mélange avec une culture annuelle ou de printemps. Le mélange d’espèces culturales associe céréales, oléoprotéagineux ou fourrages et utilise la complémentarité de leurs caractères. Les couverts végétaux remplissent principalement les fonctions suivantes : structurer le sol, limiter son érosion, enrichir le sol en MO (matière organique) et en azote.

Le choix des espèces comme facteurs de réussite

Les services rendus par les IAE fourragères sont très similaires pour les différents types. Les services varient selon les espèces implantées et leur diversité.

Pour attirer des insectes pollinisateurs, vous pouvez faire le choix d’implanter des espèces mellifères et nectarifères, dont les dates de floraison se superposent pour en bénéficier le plus longtemps possible. Sur le site du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, vous trouverez une liste des espèces mellifères et nectarifères à planter dans des bandes fleuries.

Pour attirer les prédateurs de ravageurs de culture, des espèces annuelles comme la phacélie et le sarrasin ont montré des aptitudes intéressantes dans l’accueil de syrphes en vergers. Vous pouvez retrouver un grand nombre d’espèces et leur utilité sur Ecophytopic. Des conseils de gestion des bandes enherbées et bandes fleuries y sont également disponibles.

Intégration des IAE fourragères dans leur environnement

Les IAE fourragères comme toutes IAE, nécessitent un diagnostic préalable de la parcelle.

Quel est le type de sol ? Comment s’organisent les parcelles ? les bordures de champs ? De quoi se compose l’environnement proche de la parcelle ? Quelle gestion des bordures de champs est mise en place actuellement ? Etc.

Toutes ces questions doivent se poser le plus tôt possible pour organiser la parcelle dans son environnement avec des IAE herbacées. Il peut être intéressant de faire un inventaire des espèces indigènes déjà présentes en bordures de parcelles.

Par la suite, la gestion des IAE herbacées est à intégrer au déroulement de la campagne agricole pour s’assurer qu’elles remplissent leur rôle. Renseignez-vous auprès de votre conseiller ou technicien pour intégrer au mieux la gestion de vos IAE en fonction de vos travaux agricoles. La gestion est toute aussi importante que le choix d’implantation des herbacées !

Le partage et la collaboration sont sources de progression et d’innovation. N’hésitez pas à partager vos expériences et vos techniques sur Agrifind Alertes pour mieux les diffuser !

 

Sources :

http://www.biodiversiteetbati.fr/Files/Other/FT%20BPU/FT13-StratificationVegetale.pdf

https://geco.ecophytopic.fr/geco/Concept/Amenager_Des_Habitats_Pour_Favoriser_Les_Auxiliaires_En_Verger

http://www.ecophytopic.fr/tr/ecophytopic-et-ses-actus/les-synth%C3%A8ses-decophytopic/les-infrastructures-agro-%C3%A9cologiques

https://tarn.chambre-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/Occitanie/074_Inst-Tarn/4-AGROENVIRONNEMENT/Biodiversite/PLAQUETTE_BE_AGRICULTEURS_24_04_18-ilovepdf-compressed.pdf

https://agriculture.gouv.fr/generalisation-des-bandes-enherbees-le-long-des-cours-deau-impact-et-mise-en-oeuvre-de-cette

http://ephytia.inra.fr/fr/C/22286/Guide-Eco-Fruits-Bandes-fleuries-et-enherbees

https://arena-auximore.fr/wp-content/uploads/2014/10/fiche_bandes_fleuries_semees.pdf

https://hautsdefrance.chambres-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/National/FAL_commun/publications/Hauts-de-France/Bandesenherbees_OK.pdf

 

Back To Top