Aménagements paysagers

Les aménagements paysagers contribuent à la présence de la flore et de la faune auxiliaires.

Les auxiliaires des cultures sont des ennemis naturels des bioagresseurs. Ce sont des prédateurs, des parasites. Ils limitent la présence des nuisibles. Ce sont aussi les insectes pollinisateurs, responsables de la fécondation d’un grand nombre de plantes cultivées. Par exemple, les abeilles se nourrissent à merveille de sarrasin, phacélie, trèfles, sainfoin, bourrache ou mélilot…

Pour favoriser les auxiliaires des cultures, implantez des zones refuges, elles leur serviront d’habitat et de réserve de nourriture.

Les jachères, les couverts végétaux et les mellifères ainsi que les haies sont des exemples de zones refuges.

Source principale : https://www.syngenta.fr/agriculture-durable/bonnes-pratiques-agricoles/article/biodiversite-et-couverts-melliferes-faunistiques